Créer une cheminée

5 janvier 2018

La création d'une cheminée représente des travaux lourds et coûteux. Tout projet doit donc être bien préparé. Il est donc indispensable de passer par un professionnel pour la construction d'une cheminée qui demande un raccord à un conduit :

- pour des raisons évidentes de sécurité, seul à vous garantir une construction conformes aux normes en vigueur ;

- seul un professionnel peut vous conseiller efficacement sur la faisabilité de votre projet et répondre correctement à vos besoins en termes de chauffage ;

- condition nécessaire pour avoir accès au crédit d’impôt et à la TVA à 5,5 % (bois et biomasse) ;

- condition souvent nécessaire pour être couvert par votre assurance en cas de sinistre ;

- pour le bois, privilégier les professionnels adhérents Qualibois, et choisissez un appareil au label Flamme Verte. 

Avant d'envisager la construction d'une cheminée, se poser les questions suivantes :

- Quel type de cheminée existe-t-il?  

- Disposez-vous d'un conduit de fumée ?

- Obligatoire pour la construction d'une cheminée à bois et à gaz (selon les modèles).

- Nécessité de procéder à un ramonage.

- Son emplacement déterminera en partie la place de votre appareil.

- Quel modèle de cheminée : mural, en angle, central ou suspendu ?

- De combien de place disposez-vous pour l'appareil et pour le combustible ?

- Quels sont les prix et comment bénéficier du crédit d'impôt ?

Astuce : Il est également possible de rénover une cheminée ancienne ou d'améliorer le rendement de votre cheminée existante.

I- La cheminée à foyer ouvert 

La cheminée à bois à foyer ouvert est la cheminée traditionnelle, sans vitre. Le foyer de cheminée est constitué par une niche aménagée dans le mur et reliée à l'extérieur par un conduit par lequel s'évacuent les fumées.

La cheminée à foyer ouvert est agréable, mais la moins efficace des trois catégories de cheminées à bois. Le bon fonctionnement d'une cheminée au bois est lié à son tirage qui est lié aux dimensions du conduit d'évacuation (hauteur et section), aux matériaux choisis, à la qualité de son installation, à son intégrité, aux dimensions des entrées d'air frais.

Avantages:  

1- l'ambiance incomparable, l'odeur du feu de bois

2- Elle constitue un agréable chauffage d'appoint.

3- Il existe un choix considérable de formes, styles, matières et implantations 

Inconvénients :

- Chauffe peu (seulement 15 % de la chaleur générée vous est restituée) ;

- maigres performances en comparaison à celles des inserts et des cheminées à foyer fermé (rendements de plus de 70 %).

- Consomme plus de bois que l'insert ou le foyer fermé

- Une flambée non alimentée ne dure que quelques heures.

- Moindre sécurité : des braises s'échappent du feu.

- Ne peut prétendre à un crédit d’impôt

II- La cheminée à foyer fermé 

La cheminée à foyer fermé dispose d'une vitre ou d'une porte qui ferme le foyer :

Vitre / porte fermée : la cheminée chauffe 6 à 7 fois plus qu'une cheminée traditionnelle (rendement 70-85 %) et vitre / porte ouverte : la cheminée chauffe comme une cheminée traditionnelle (rendement 10-15 %).

Avantages :

- Elle chauffe beaucoup plus, rendement multiplié par 7 : 70 - 85 % de la chaleur produite est récupérée pour le chauffage.

- Elle consomme moins de bois de chauffage

- Le feu dure plus longtemps : plus de 10 heures.

- Sécurité : projections contenues dans le foyer par la vitre/porte.

- Propreté : les cendres et les poussières restent à l'intérieur du foyer fermé.

- Crédit d’impôt de 30 % du prix d'achat (pose non comprise)

- Elle peut servir de chauffage central pour toute la maison grâce à l'installation d'un distributeur de chaleur

Depuis le 1er janvier 2015, votre cheminée doit être installée par un professionnel certifié RGE (reconnu garant de l'environnement) pour pouvoir bénéficier du crédit d'impôt.

Inconvénients :

- Chantier important :

Il s'agit d'une nouvelle cheminée, vous ne pouvez pas adapter votre cheminée existante, il faut la remplacer et la pose d'un tube métallique dans le conduit est nécessaire : les gaz de combustion atteignent des températures très élevées.

- Il faut régulièrement nettoyer la vitre et quotidiennement ramasser les cendres. Des systèmes de ventilation des parois et de stabilisation du tirage permettent d'espacer les nettoyages.

III- La cheminée avec insert 

Comme son nom l'indique, l'insert s'encastre dans le foyer déjà existant d'une cheminée. La cheminée avec insert permet, sans modifier le bâti, d'améliorer considérablement le rendement de la cheminée à foyer ouvert et d'en faire un appareil de chauffage présentant des performances élevées. Attention : certains modèles de cheminée ne peuvent accueillir d'insert.

 Avantages

- Rendement : peut atteindre 70 %.

- Chantier léger : on ne touche pas à la structure même de la cheminée.

- Sécurité : pas de projection d'étincelles hors du foyer, ni d'éboulement de bûches.

- Propreté : les cendres et les poussières restent à l'intérieur de l'insert.

- Le feu dure plus longtemps : plus de 10 heures.

- Coût : pour l'installation d'un insert, vous pouvez bénéficier d'un crédit d’impôt de 30 % de la valeur du matériel sans conditions de ressources, sous condition de respect de certains critères d'éligibilité. 

Depuis le 1er janvier 2015, votre insert de cheminée doit être installé par un professionnel certifié RGE (reconnu garant de l'environnement) pour pouvoir bénéficier du crédit d'impôt. 

Inconvénients: 

- moins agréable et esthétique qu'un foyer ouvert car le feu n'est plus accessible ;

- il faut régulièrement nettoyer la vitre et quotidiennement ramasser les cendres.

IV- La cheminée au bio éthanol

Depuis quelques années, elle est devenue un élément majeur dans toute habitation à la décoration contemporaine. Le combustible utilisé est le bioéthanol, il est produit à partir de betteraves ou de céréales distillées. La cheminée à l'éthanol est composée d'un brûleur et d'un réservoir qu'il faut régulièrement remplir.

Avantages: 

- Esthétique : La plupart des modèles sont de véritables objets de design et les flammes sont visibles

- Propre :  le plaisir des flammes sans les contraintes du feu de bois et aucun raccordement nécessaire

- Simple d'installation 

- Aucune autorisation nécessaire

Inconvénients 

   1      Faible performance de chauffe 

   2      L'éthanol est très inflammable

   3      Risque de pollution, voire d'intoxication 

   4      Pas de crédit d'impôt.

La cheminée au bio éthanol, aussi simple qu'elle soit, reste un appareil de chauffage qui utilise un combustible très inflammable. Il faut donc respecter les règles de sécurité qui s'appliquent pour tout chauffage (Acheter une cheminée bio éthanol certifiée NF D35-386).

V- La cheminée au gaz

Elle imite l'apparence des cheminées traditionnelles tout en réduisant les contraintes liées au feu de bois. Une cheminée à gaz est un véritable système de chauffage, parfois suffisant comme chauffage principal. Le combustible de la cheminée à gaz est le gaz :

- soit par raccordement au gaz naturel si l'habitation bénéficie du réseau de gaz de ville ;

- soit par raccordement à des bouteilles de gaz liquide.

Avantages: 

- Simplicité, praticité et propreté 

- Bonne performance de chauffe : un foyer au gaz peut atteindre un rendement de 85 % pour une puissance entre 3 et 11 kW  et faible déperdition de chaleur ;

- Facilité d'utilisation 

- Facilité d'installation 

Inconvénients: 

- ni l'odeur, ni le crépitement d'un feu de bois ;

- son prix d'achat un peu élevé, et le prix du combustible est fluctuant ;

- combustible non renouvelable, ne peut donc prétendre au crédit d’impôt 

VI- La cheminée électrique

Elle ne produit pas de feu, factice, elle vise à reproduire l'agrément visuel d'une cheminée au bois sans ses contraintes.

Il en existe de deux types :

les inserts s'encastrant dans l'emplacement de la cheminée, la cheminée électrique prend alors l'allure d'une cheminée traditionnelle

les cheminées mobiles, souvent miniaturisées, totalement autonomes. 

Les performances d'une cheminée électrique sont souvent assimilables à celles d'un radiateur électrique. 

Avantages

- Praticité, propreté, peu d'entretien

- Simplicité 

- Sécurité 

Inconvénients: 

- Chauffe peu, comme un radiateur électrique d'appoint 

- Ne peut prétendre au crédit d’impôt

- Peu écologique : utilise l'électricité comme source d'énergie.

VII- Les normes applicables aux cheminées 

La construction d’une cheminée, particulièrement d'une cheminée à bois, doit respecter des normes strictes. 

Il existe de nombreuses normes applicables aux cheminées. Elles dépendent en partie de leur type : foyer ouvert, fermé ou insert. 

Les normes de cheminée concernent également le conduit, la mise en œuvre ou encore le bois de chauffage. 

Il est donc essentiel de faire appel à un professionnel qualifié pour l'installation de votre cheminée ou poêle, particulièrement pour les appareils à bois. En effet, seul un professionnel sera en mesure de réaliser la construction de votre cheminée en prenant en compte :

- vos besoins en chauffage afin de dimensionner correctement votre appareil ;

- les normes en vigueur afin d'assurer votre sécurité.

À titre d'exemple, voici un aperçu non exhaustif des normes à respecter :

- Les appareils doivent être étiquetés NF ou CE.

- Le mur contre lequel votre cheminée ou votre poêle est adossé doit être isolé avec des panneaux de laine de roche.

- Le sol sur lequel est installée la cheminée doit être incombustible.

- Un caisson d'isolation en laine de roche est obligatoire au niveau de la hotte de votre cheminée.

- La hotte doit être équipée de grilles de ventilation.

Le conduit de cheminée doit :

- assurer un tirage suffisant au bon fonctionnement de la cheminée ;

- être étanche afin d'éviter toute intoxication au monoxyde de carbone ;

- résister à la corrosion et aux fortes températures ;

- être installé de façon à être bien stable ;

- être droit : dévoiement autorisé sous certaines conditions ;

- subir un ramonage effectué par un professionnel qualifié 2 fois par an ;

- La sortie au niveau du toit du conduit de cheminée doit être d'une hauteur de 40 cm et protégée de la pluie par un chapeau.Norme pour le bois de chauffage.

S’INSCRIRE À LA NEWSLETTER