Construire une piscine

20 juillet 2017

Avant la construction d’une piscine, il est important de bien penser son projet, de réfléchir à toute sa conception afin d’en assurer sa réussite et sa pérennité. 

La conception de la piscine 

L’ampleur des travaux de construction d’une piscine dépend bien sûr du type de piscine choisi. La taille, la forme, et les matériaux utilisés pour cette piscine vont jouer sur son temps de construction et son prix.

Il faut savoir qu’une piscine doit respecter certaines normes, notamment en matière de sécurité et ces dépenses annexes ne devront pas être oubliées dans le budget final. 

Il est évident que l’achat d’une piscine représente un investissement. 

La solution économique, c’est la piscine en kit (hors sol, semi enterrée ou enterrée). Sa facilité de montage vous permet de l’installer vous-même assez rapidement, même s’il est recommandé de faire appel à un professionnel pour certaines actions. La piscine en kit peut d’ailleurs être entièrement installée par un professionnel.

Quant à la construction d’une piscine enterrée, elle doit être assurée par un constructeur de piscine. 

D’autre part, un permis de construire peut être nécessaire si la piscine dépasse les 20 m² : tout dépend des règles en vigueur dans votre commune. 

Parfois, une déclaration de travaux peut suffire, dans laquelle vous insérerez un plan de votre future piscine. Le permis de construire est en tout les cas nécessaire pour la construction d’une piscine intérieure ou d’un abri de piscine de plus de 20m².

La construction de la piscine 

L’idéal est de faire construire sa piscine en hiver ce qui laisse une marge en cas de retard des travaux et le printemps pour l’aménager. 

La piscine maçonnée classique ou à débordement fait toujours la une des piscines creusées. 

En effet, la piscine en béton permet une grande liberté notamment dans le choix de sa forme. 

La construction d’une piscine en béton (béton coulé ou béton projeté) se déroule selon les grandes étapes suivantes :

- Préparation du terrain : traçage et terrassement

- Pose de la structure : sol, parois, etc

- Pose du revêtement : liner ou carrelage par exemple

- Finitions : raccordements électriques, margelle, etc...

La piscine «naturelle est écologique» est également très en vogue depuis quelques années. Elle s'appuie sur le développement d'un véritable écosystème qui va maintenir à l'équilibre la qualité de l'eau, grâce à la technique du lagunage. Ces bassins sont composés de trois zones différentes :

- Une zone centrale de baignade, ou bassin de natation, représentant un tiers de la surface totale,

- Une zone périphérique, de régénération, moins profonde, où des plantes aquatiques sont chargées de la filtration, des plantes décoratives peuvent également y être présentes,

- Une zone d'oxygénation et désinfection avec des plantes oxygénantes ou une chute d'eau, permettant l'exposition de l'eau aux UV naturels.

L'eau circule lentement entre les trois zones grâce à une petite pompe puis par gravité.

Une piscine naturelle, à l'inverse d'une piscine traditionnelle ne nécessite pas de permis de construire. Par contre, il est indispensable de réaliser une déclaration préalable de travaux. 

L’emplacement de la piscine 

Pour bien déterminer l'emplacement de la piscine, il y a 3 critères à prendre en compte :

- L'exposition au soleil et au vent

Une piscine toujours à l'ombre n'est pas agréable,  il faut penser à l'ombre de la maison mais aussi de la végétation. La piscine exposée au soleil bénéficiera d'un chauffage naturel de l'eau et d’une utilisation plus longue dans l’année. Egalement, la piscine protégée du vent conservera une température d'eau peu fluctuante et évitera de récolter tous les débris transportés par le vent. 

- L'aspect sonore 

une piscine déclenche des cris des enfants réverbérés par l'eau et qui portent loin. Si vous avez la possibilité d'un mur, d'une butte, d'un pan de maison (compatible avec l'ombre) ou ne serait-ce que d'éloigner la piscine de la limite de propriété, il ne faut pas hésiter pour gagner en liberté d'usage.

- La vue 

L’important est d’envisager la piscine comme un prolongement de la maison et donc de l’intégrer au mieux au paysage et au plan architectural de celle-ci tout en pensant à la vue que vous voulez avoir sur celle-ci. Mais également, à la vue que vos voisins pourront avoir sur votre piscine. 

La durée des travaux de construction d’une piscine 

Pour une piscine creusée traditionnelle, les travaux demandent une quinzaine de jours au minimum. La pose de la plage ou la construction d’un abri de piscine demanderont également du temps.

S’INSCRIRE À LA NEWSLETTER