Si vous manquez de place chez vous, la surélévation de maison (dite « par le toit » ou « extension verticale ») pourrait vous intéresser. Elle consiste à ajouter un ou plusieurs étages à une construction. La surélévation est souvent utilisée pour les maisons de ville, lorsque la surface de terrain n’est pas suffisante pour une extension horizontale ou que les propriétaires ne souhaitent pas sacrifier une parcelle de terrain pour leur agrandissement.

I- La surélévation à toit plat

Elle consiste à remplacer un toit pentu avec une hauteur sous combles insuffisante par un toit plat contemporain surélevé qui permet d'ajouter un étage.

La surélévation de maison peut être réalisée sur de nombreuses constructions existantes. Les travaux entrepris ont un double effet :

  • Gagner de la place à vivre : la surélévation permet de rajouter un étage sur une construction existante. Le toit est enlevé pour être rehaussé. Entre le haut de la façade et la nouvelle charpente, quelques rangs de parpaings ou une ossature bois sont intercalés pour gagner de la hauteur sous combles. Le toit est remonté ensuite et les aménagements intérieurs peuvent débuter.
  • Moderniser la façade : le remplacement d'un toit pentu classique par un toit plat transforme radicalement le style de la maison. Le toit plat est en effet le signe extérieur le plus flagrant d'une architecture contemporaine. Le rendu est très design, que la surélévation soit réalisée en parpaings ou en ossature-bois.

II- Quand choisir une surélévation avec toit plat ?

La surélévation d'une maison à toit plat intervient souvent en milieu urbain, quand la place disponible de plain-pied est comptée. La maison peut s'agrandir sans modifier l'emprise au sol. Le jardin reste intact.

Plutôt qu'une extension à toit plat horizontale, l'extension verticale permet aussi de gagner en luminosité et de repenser un étage dans son entier. L'aménagement tient ainsi mieux compte des besoins. Les cloisons sont réfléchies en amont pour séparer l'espace de la façon la plus optimisée possible. La circulation entre le rez-de-chaussée et le nouvel étage gagne en fluidité. Sur une maison banale, la surélévation toit plat projette un souffle de modernité. Le toit plat en zinc ou en bac acier modifie l'allure générale de la maison.

La surélévation à toit plat peut prendre au plein de la maison ou sur une partie permettant ainsi des décrochages de toits qui donnent une vraie originalité à la maison.

III- Les démarches administratives

Lorsque vous décidez de surélever votre maison, vous allez modifier sa surface habitable et son apparence extérieure. C’est pour cette raison qu’il vous est, comme pour un aménagement de combles, nécessaire de:

  • faire une déclaration de travaux pour une surface inférieure à 20 m²,
  • faire une demande de permis de construire pour une surface supérieure à 20 m2.
  • faire obligatoirement appel à un architecte si les travaux portent la surface habitable à plus de à 150 m² (et non plus 170 m² depuis le 1er mars 2017).

Enfin, selon la localisation de votre maison, il est possible que les Bâtiments de France aient à approuver votre projet.

IV- Combien coûte une surélévation à toit plat ?

Comme c'est le cas dans de nombreux projets d'extension, le prix d'une surélévation avec toit plat dépend de la complexité du chantier, et d'éléments divers comme :

  • la taille de la surface à créer ;
  • le type de pièces à aménager (chambre, salle de bain, dressing, toilettes, etc) ;
  • l’état de l'existant (toiture, murs porteurs) ;
  • les matériaux de construction choisis et la technique employée (ossature-bois, parpaings, briques, etc.).

En fonction de tous ces éléments, le prix moyen au mètre carré va évoluer entre 1.500 € et 3.200 €.